L'Argentine et La France imposent la vérification d'identité pour les utilisateurs de bitcoin

Par Bitcoin Cours, le 15 Juillet 2014

Les gouvernements et les banques centrales ont-ils enfin pris le dessus sur les utilisateurs de crypto-monaies? Après que les deux pays aient annoncé de nouvelles mesures pour encadrer les monnaies digitales, les adeptes du bitcoin craignent que les efforts d'anonymat et de vie privée soient balayés par ces nouvelles régulations.


Avec l'inflation galopante en Argentine et la destruction du peso, les citoyens cherchant à protéger leurs richesses changent leurs capitaux en or ou en bitcoins. Cela conduit le gouvernement à réagir rapidement et la FIU (l'intelligence financière d'Argentine) a mandaté les institutions financières pour reporter toute transaction en bitcoin, litecoin, dogecoin ou peercoin au gouvernement.

Sitôt après que l'Argentine ait établi ces mesures qui entreront en vigueur dès Août 2014, le gouvernement Français a lui aussi présenté de nouvelles mesures de régulation concernant la crypto-monnaie.

Le ministre des Finances a annoncé que les distributeurs de bitcoin et autres etablissements de monnaies digitales devront collecter l'identité de leurs clients avant l'ouverture d'un compte. Cela signifie que le gouvernement Français aura le nom de chaque individu utilisant de la crypto-monnaie.

De plus, le ministère des finances a mis à jour les règles fiscales pour le bitcoin. Les profits seront taxés comme gains de capitaux et les bitcoins faisant partis du patrimoine devront être déclarés à l'ISF.

Il y a eu des sentiments mitigés suite aux annonces de ces deux pays. Certains y voient une plus grande légitimité pour l'industrie du bitcoin et des crypto-monnaies en la rendant plus transparente, d'autres y voient une volonté de réprimer ceux qui s'écarteraient de la monnaie réelle en éliminant l'anonymat et la vie privée des consommateurs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire