Bitcoin dépasse les 30 milliards de capitalisation boursière

Bitcoincours.com, le 11 Mai 2017

Il y a moins de deux mois, le 25 mars exactement, la masse monétaire des bitcoins en circulation pesait environ 15 milliards de dollars.
Aujourd'hui elle pèse déjà le double, avec une capitalisation de 30,4 milliards de dollars selon les données de coinmarketcap.com. Pour mettre cela en perspective, selon NASDAQ, le plafond boursier de PayPal s'élève à 59,87 milliards de dollars. Bien que Bitcoin soit loin de la quantité de transactions par rapport à PayPal, il est intéressant de voir comment les deux solutions de paiement se comparent. Autres références: la capitalisation de VISA dépasse 212,88 milliards de dollars, et MasterCard atteint 124,82 milliards de dollars.

Cet afflux massif de capitaux dans bitcoin n'est pas lié à un événement spécifique mais plutôt à une attente autour d'une éventuelle révision de la décision de la SEC (Securities & Exchange Commission) qui avait refusé auparavant deux fonds ETF (Exchange Traded Fund).
Le gendarme boursier américain doit se prononcer sur la révision le 15 Mai 2017.


Un autre développement intéressant à surveiller est celui de l'affaire MtGox au Japon. MtGox, qui fût le plus gros échange à bitcoins en 2013, disparût en Février 2014 avec l'équivalent en bitcoins de 350 millions de dollars. Il en suivit l'éclatement de la première bulle du Bitcoin. Toutefois, en raison de la récente hausse des prix du Bitcoin, il est possible que l'échange puisse rembourser les créanciers au final, et éviter une liquidation.

En parlant du Japon, alors qu'il y avait une baisse de volume la nuit dernière entraînant une chute du cours du bitcoin de 2%, les volumes sont de retour. Le Japon semble alimenter ce rallye boursier avec une forte augmentation de leurs volumes d'échanges. En outre, le chef de la direction d'un des plus gros échanges à Bitcoin au Japon a publié un communiqué affirmant que le volume provenant des échanges dans le pays est réel. Contrairement aux échanges chinois tels que BTCC, OkCoin et Huobi qui ne facturaient pas de frais de transaction, le Japon est extrêmement prudent avec la conformité et la réglementation. Puisque la législation décrivant les protocoles d'échange de Bitcoin n'a été adoptée que récemment, les plates-formes ont tradé avec prudence. Mike Kayamori, PDG de QUOINE a déclaré:
"Nous facturons des frais sur tous les trades autres que la négociation au comptant sur BTC/JPY. Toute autre paire de devises, ainsi que la négociation sur marge, ont des frais. Et nos spreads sont assez importants, donc notre volume est en fait plus bas en avril/mai qu'en mars. "
Enfin, la Chine pourrait bientôt réautoriser les retraits sur ses échanges, alors que la Banque centrale de Chine (PBC) est sur le point de terminer la rédaction des dernières pièces du règlement AML et KYC pour les échanges Bitcoin d'ici juin de cette année. C'est un autre facteur qui est très probablement responsable de la hausse sur le cours du bitcoin.